socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Joli, joli mois de mai...

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

   Le 10 mai 1940 les Panzer allemands (chars d’assaut) déferlaient sur la France, passant par les Ardennes, ce qui était impossible d’après les généraux français… 

 

 

Après six mois d’inaction les armées françaises et anglaises étaient coupées en deux, après avoir essayé d’aider la Belgique contre l’envahisseur allemand, lequel se dirigeait par marches forcées vers Dunkerque. On connait la suite, en six semaines l’armée française est anéantie, les français fuient avec des chariots et des brouettes, c’est l’exode. Pendant quatre ans la France sera occupée et soumise aux diktats de l’Allemagne.

Il y a encore quelques années la presse évoquait cette période dramatique. Certes ce n’est pas à la gloire de la France, mais comme on le disait sous l’occupation « français vous avez la mémoire courte ». Le rappel de cette sombre période avait au moins le mérite pour les générations qui n’étaient pas encore nées de connaître ce drame.

Cette année le 10 mai est passé totalement inaperçu, aucun média, aucun journal à notre connaissance, n’a évoqué ce drame. Indifférence, oubli…surtout des préoccupations immédiates : chômage, niveau de vie, salaires…inquiétudes et demandes parfaitement légitimes, mais on pourrait rappeler que cette guerre qui fut courte a quand même couté 100.000 morts à la France. Je trouve personnellement choquant qu’aucun média n’ait évoqué cette tragédie. Très surprenant, car on n’oublie pas de fêter la victoire du 8 mai 1945, qui ne l’oublions pas est avant tout celle de la Russie, des Etats Unis et de l’Angleterre. Un Président français, Giscard d’Estaing, ayant voulu supprimer cette fête, dans le cadre d’une réconciliation avec l’Allemagne, a compris qu’on ne touchait pas à un jour de congé…On répète sans cesse, les jeunes doivent savoir, cet oubli est regrettable.