socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

L’Europe, mais quelle Europe ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Lorsqu’on parlait de l’Europe au Général il lui arrivait de sauter sur son siège (l’image est connue). Lors de la signature du Traité de Rome en 1956, tout paraissait possible.... 

 

 

... Dix ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, en pleine reconstruction les gens y croyait. Pour les gens l'Europe c'était la sécurité, la croissance économique, en un mot une stabilité retrouvée. On était six, assez pour former une assiette territoriale importante et surtout la croyance en un monde nouveau, mais on n’a pas fait cette fusion entre ces anciennes nations pour des raisons politiques, c’était le cas de la France, ou peut- être par peur d’un saut dans l’inconnu.

On vote pour un nouveau Parlement le 26 mai mais pour quelle Europe ? Celle de Macron, projetée vers l’avenir, ouverte sur un monde acceptant les nouvelles techniques, ouvert aux autres pays mais conservant des frontières extérieures que l’on doit défendre ou une Europe refermée sur elle-même, chaque pays conservant jalousement ses avantages, mais refusant de connaître les difficultés du voisin ? Le choix parait évident et pourtant ce n’est pas ce vers quoi l’on se dirige…

Il n’est pas question de pouvoir fédéral, mais simplement d’une plus grande union entre les 27 ou 28, toutefois la situation des différents membres de l’Union Européenne est inquiétante : les pays à l’Est sont obsédés par leur souveraineté et opposés à tous changement ; la Grande Bretagne est perdue dans son Brexit, la France et l’Allemagne pendant longtemps les moteurs du changement sont en opposition avec une Chancelière qui a perdu beaucoup de son pouvoir ; l’Italie est plongée dans un populisme sans vision, quant à la France elle doit faire face à une vague contestataire, en présence de partis politiques qui se déchirent, et de syndicats inopérants. Les élections du 26 mai ne permettront certainement pas de préciser quelle sera l’Europe de demain. On peut craindre un affaiblissement de l’Union Européenne et à terme sa disparition. Ce serait la fin d’un rêve…