socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Les Restructurations internationales ont-elles encore un sens ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

En 1815, à la fin des guerres napoléoniennes, les nations européennes se réunissent à Vienne pour restructurer l’espace européen...

 

... A part quelques guerres locales comme celle de l’indépendance de la Grèce ou la révolution française de 1830, un calme relatif se maintient jusqu’en 1848, moment où de nombreux peuples ne supportant plus les monarchies et la dictature, se révoltent. Après une période de troubles, le nouvel équilibre est remis en cause par le développement de la Prusse et de l’Unité italienne. A noter que ceci concernait essentiellement le monde occidental et plus particulièrement européen.

La première guerre mondiale remet en cause les frontières des pays européens, mais conduit à une restructuration du Moyen Orient  et de certains pays africains. La seconde guerre mondiale, avec ses millions de morts, bouleverse l’ensemble des pays dont les populations sont soumises à des migrations gigantesques, les nouvelles frontières étant sans cesse remises en cause.

Si l’on prend 1815 comme date repère, on note une accélération des mouvements de révolte, le calme entre chacune d’elles n’étant qu’apparent, les différents gouvernements maintenant leur position par la répression ou la terreur.

 Depuis la  seconde moitié du 20ème , le développement des idéologies, l’existence de deux ou trois grandes puissances, l’explosion démographique, l’apparition de nouvelles techniques, on se trouve en présence d’une période troublée permanente avec son cortège de souffrances et de morts. Jusqu’à quand ?

 La violence règne en maître, le populisme se développe sans offrir une sortie humaine et constructive. Après les horreurs du siècle précédent vers quel idéal nous dirigeons nous ? Il n’y a plus entre chaque période de crise un moment de réflexion, de convivialité, le « plus jamais ça » du siècle précédent semble oublié, alors qu’on est en présence d’un monde sans illusion, mais toutefois  les colloques, les réunions, des gouvernements, des politiciens qui ne servent à rien se multiplient. Notre monde est-il fini ou entrons nous dans une période d’explosion et de violence continue, vers quel avenir ?