socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Encore une politique de la Ville ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

 

Encore un de plus, les rapports se succèdent avec chaque nouveau gouvernement, mais à part les grandes déclarations rien ne change vraiment...

 

...Les propositions de M. Borloo présentent 19 programmes, largement commentés dans la presse (1).

- Une politique pour l'emploi axée sur le développement des services à la personne, et l'apprentissage, impliquer d'avantage les entreprises de travail temporaire en particulier pour les chômeurs de longue durée, développer l'accompagnement et le tutorat pour les jeunes en s'appuyant sur les réseaux existant et Pôle emploi;

- Assurer une rénovation urbaine en "affectant d'une manière irréversible les fonds et les actifs d'action logement, garantissant une ressource pérenne",  l'actuelle Agence pour la  rénovation Urbaine  (Anru) manque de moyens financiers. Il suggère une action massive sur cinq ans en décrètant douze sites en opération de requalification pour les copropriétés dégradées en plus des deux existant actuellement à savoir Grigny et Clichy sous Bois;

- Création de "cités éductives" regroupant les acteurs et les lieux participant à l'éducation des enfants ( centre sociaux, de loisirs, de santé...). Pour éviter le turnover des enseignants le rapport suggère de leur accorder des primes et des avantages décidés au niveau de l'établissement;

- Aider les communes pauvres ne disposant pas des moyens financiers et administratifs suffisants en créant un fonds d'urgence et un système de préquation, et  assurer la mobilité pour désenclaver les habitants de ces quartiers, en particulier leur désserte;

-  Promouvoir la mixité, en développant les "Maisons Marianne" confiées à des associations pour permettre l'accompagnement des femmes vers l'emploi ou la formation ce qui impliquerait la création de 30 000 places en crèche;

- Développer l'insertion par le sport, en recrutant 5 000 coachs et former 10 000 jeunes pour les jeux olympiques de 2024.

Comme l'avait dit le Général à l'occasion d'une autre affaire "vaste programme".  Les projets sont tellement importants qu'il faudra plus d'un quinquennat pour les réaliser, en outre cela implique des moyens financiers dont le gouvernement ne dispose pas (plus de 2 000 milliards de dettes), et surtout qu'en pensent les intéressés, seront-ils informés et prêts à s'investir dans cette aventure, en ont-ils la formation  et le désir, qui va les encadrer, on se demande si le Ministre a vraiment la connaissance des quartiers sensibles ? Encore une fois, le plan est ambitieux, trop certainement, quelques mesures plus simples auraient plus de chance d'aboutir. Que va faire le gouvernement, quelques mesures en attendant le prochain rapport ?

(1) Le Monde du 27 avril 2018