socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Un espoir pour la fracture territoriale ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Fracture territoriale, cette question n’est pas récente, elle avait déjà été évoquée du temps de la présidence Chirac....

 

... Rien n’a été fait jusqu’à ces derniers mois, la question vient enfin d’être évoquée par le Premier Ministre alors qu’au fil des années, la situation ne s’est pas améliorée. On est en présence de plusieurs univers : les grandes villes ou mégapoles qui se développent, les villes secondaires qui arrivent à émerger enfin les petites villes ou les campagnes qui voient leurs commerces fermer et les jeunes partir ailleurs. Au siècle dernier on parlait de « Paris et le désert français ». Le monde économique a beaucoup changé, mais l’époque où une petite ville en province pouvait vivre sur un marché local est terminée.

 

- Une remarque générale, à savoir que depuis le 19°siècle avec le développement de l’industrie, la concentration urbaine se développe régulièrement, petites villes et campagnes perdant activités et habitants, en particulier les jeunes. Ce qui est inquiétant c’est que ce phénomène n’est pas particulier à la France, bien que resté très longtemps rural, mais s’applique à tous les pays européens (voir les causes du Brexit en Grande Bretagne).

 

- La Caisse des Dépôts et consignation (CDC) (1), dont une partie de l’activité est orientée vers le logement social, faisant état de résultats bénéficiaires, propose la création d’une « banque des territoires... ayant pour objet de regrouper dans un guichet unique l’ensemble des offres proposées aux élus et aux organismes de logement social, sous forme de conseils et d’investissement...la CDC représentant un pouvoir important de lutte contre les inégalités entre les personnes et les territoires, est précieuse pour être en soutien des territoires, des villes moyennes, des banlieues et de la ruralité ». Comment le Gouvernement utilisera-t-il ce moyen, il est trop tôt pour se prononcer, mais l’idée est intéressante.

 

- D’autres pistes sont à l’étude dans les services, à savoir le changement du métier de postier, compte tenu de la baisse du courrier, un genre de « couteau suisse » comme l’indique Le Monde (2) : assistance aux personnes âgées ou handicapées, assurer leur surveillance, expert en assurance, aide en cas de voiture accidentée...on est loin du travail du préposé que l’on connaît bien.

 

- Certes les aides financières sont importantes (3), mais la transformation de certains services locaux pourrait assurer une autre recomposition du territoire : d’un côté les grands centres impliqués dans l’économie globale et le reste du pays vivant au XXI° siècle, mais avec une stabilité économique et sociale. Quelle sera la politique du gouvernement ?

 (1) Déclaration du nouveau Directeur Général, Eric Lombard ;

(2) Le Monde du 28.04. 2018 ;

(3) Les sommes importantes dépensées à ce jour n’ont pas eu l’effet escompté.