socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Si on Retournait à l'Ecole…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Certainement pas inutile pour beaucoup de jeunes actuellement, quand on voit les résultats scolaires, que ce soit en primaire, secondaire ou en première année d'université : échec, redoublement, abandon...

 

Le Ministre de l'éducation nationale a dit qu'il fallait mettre l'accent sur les Certainement pas inutile pour beaucoup de jeunes actuellement, quand on voit les résultats scolaires, que ce soit en primaire, secondaire ou en première année d'université : échec, redoublement, abandon...fondamentaux : lecture, écriture, dictée quotidienne, pour l'enseignement primaire, mesures indispensables, mais insuffisantes quand on voit le niveau de beaucoup d'étudiants entrant à l'Université qui devraient être suivis et aidés pendant tout le cycle des études secondaires.  

Ce jugement est conforté par la publication de l'enquête PISA (1), 2012 portant sur des élèves dont l'âge est compris entre 15 ans 3 mois et 16 ans deux mois. La  France n'améliore pas sa position dans les différentes disciplines en particulier en mathématiques par rapport au classement précédent de 2009 ( 25° rang en recul de trois places), position à peu près inchangée pour la compréhension de l'écrit et les sciences, mais dans les trois disciplines au-delà du 20° rang.

Dans les conclusions du rapport on note que pour les mathématiques, Shanghai est en tête du classement ; viennent ensuite Singapour, Hong-Kong, la Corée, Macao, le Japon...rien que des pays asiatiques. Pour la compréhension de l'écrit on trouve encore en tête Shanghai, Hong Kong, Japon, Singapour. Il en est de même pour la troisième discipline, les Sciences.

La France fait pâle figure dans cette comparaison, loin derrière les pays asiatiques, mais également l'Allemagne, l'Estonie, la Pologne, la Nouvelle Zélande...L'ensemble des pays représentés ayant généralement améliorés leurs performances, la France perdant des points, au mieux gardant sa place pour la compréhension de l'écrit.

Une embellie économique, c'est bien, mais pour la conserver ou l'améliorer il faut que les jeunes français d'aujourd'hui soient prêts à affronter sur les marchés internationaux de demain, d'autres jeunes qui eux seront mieux formés. Mais il faut des moyens financiers et le Ministre de l'éducation nationale ne les a pas, d'autres priorités ayant paru plus importantes pour le gouvernement. Dans un article récent (2), un chercheur du CNRS a rappelé que les USA ont investi 55 millions de dollars en 2010 pour 60.000 élèves en grande difficulté…quand le gouvernement s'occupera-t-il de l'urgence de cette question ?   

 

(1) PISA, programme international pour le suivi des acquis des élèves, étude réalisée par l'OCDE. Dernier en date 2012, publié en 2017.

(2) le Monde du 22 décembre 2017, « Apprendre à lire n'est pas du bricolage).