socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

L'Allemagne et son excédent commercial ...

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Le problème allemand est actuellement celui de son «excédent commercial » (250 milliards d'euros en 2016), d'après le Monde du 9 Août ...

 

...Cette question est évoquée par le FMI, l'OCDE, David Trump...A quoi tient cet excédent ? La réponse varie selon les économistes, mais l'explication la plus plausible tient à un fort taux d'épargne et à des investissements publics et privés trop faibles. Berlin doit accompagner une relance de l'investissement public et privé en Europe a déclaré le 13 juillet M.Macron.

La revue anglaise, The Economist du 8 juillet, a consacré plusieurs articles à cette question, qui préoccupe tous les gouvernements. Certes, le taux d'épargne des ménages allemands est stable depuis plusieurs années,mais l'augmentation de l'épargne nationale vient des entreprises et du gouvernement...le surplus commercial a pour origine l'accord entre le business et les syndicats en faveur d'une limitation salariale pour que les entreprises exportatrices soient compétitives...Les entreprises peuvent investir sans s'inquiéter de savoir si les syndicats n'exigerons pas d'eux une rançon...En fait le gouvernement allemand pourrait aider en dépensant plus, car les bâtiments scolaires et les routes s'écroulent  par suite des restrictions pour les investissements publics » . Cette approche anglaise détient sans aucun doute une bonne part de vérité.

 Le gouvernement allemand est avant tout préoccupé par la réélection de madame Merkel et les projets africains en cours. En outre, les allemands n'ont toujours pas oublié le traumatisme de l'hyperinflation de 1923, dés lors ils veulent protéger leur épargne . Toutefois,  il semble possible d'affirmer que la puissance de l'économie allemande tient avant tout à la qualité de ses produits, à  la compétence des responsables d'entreprises et à une cohésion interne de tous les citoyens  plus qu'à l'impulsion de son gouvernement.