socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Les classes moyennes, disparition ou nouveaux clivages?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Les classes moyennes? pas de définition précise, des approches différentes selon les auteurs, généralement empiriques, mettant l'accent sur leur situation économique ou sociale...

 

... Depuis quelques années caractérisées par une baisse du niveau de vie, surtout après la crise de 2008, et un malaise toujours plus important, par crainte du déclassement. « Ni prolétariat, ni bourgeoisie, elles  dessinent dans notre imaginaire ce groupe central qu'on ne peut déstabiliser sans faire basculer l'ensemble de la société » ( 1). Quelles en sont les composantes : les salariés des entreprises, de la fonction publique, les dirigeants des PME, les exploitants des entreprises agricoles...dans tous les cas une population qui ne veut pas être prolétarisée.

En France, et peut être en Europe, on a l'impression d'une continuité entre une population qui lutte contre le déclassement et aspire à une meilleur vie. Mais dans le cadre de l'américanisation de notre société (2) allons-nous peu à peu copier le modèle américain ?

Dans un article récent la revue anglaise « The Economist » reprenant l'analyse de Richard Reeves (3), membre d'un think-tank, fait apparaître un nouveau clivage de la société américaine. L'auteur distingue le 1 % des gens très riches, et dans la « Middle Class » une « Upper Middle Class » qui en représente 20 % ayant une bonne éducation, qui travaillent durement, gèrent avec prudence leur patrimoine, habitent de beaux quartiers, luttent pour limiter les nouvelles constructions pour conserver un bon voisinage, dont les enfants après de bonnes études feront partie de cette classe... et sont des parents attentifs. On serait en présence d'une nouvelle classe qui ne peut prétendre accéder à celle des 1 % , mais surtout qui protège leur statut. D'après l'auteur les inégalités que l'on constate ne seraient pas dues au 1 %, mais  à cette nouvelle classe qualifiée de « Dream Hoarders » (4), qui laisserait les autres dans la poussière. Allons-nous suivre le modèle américain toujours plus inégalitaire ou allons-nous vers une nouvelle lutte des classes ?

(1) Les nouvelles classes moyennes. Dominique Goux et Eric Maurin, Le Seuil ;

(2) Civilisation Regis Debray, Gallimard ;

(3) Richard Reeves, membre de la Brooking institution ;

(4), « Dream Hoarders », capteurs du rêve américain.