socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Sauver la zone Euro ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Dans l'article précédent on a rappelé les difficultés de l'Euro et sa perception souvent négative auprès des populations...

 

...même si l'incidence sur les prix n'a été que relative d'après l'INSEE, mais l'euro a servi un peu de bouc émissaire, confirmant le ressentiment général à l'égard de l'UE et particulièrement des autorités bruxelloises. Peut-on sauver la zone Euro ?

Dans un ouvrage très intéressant Patrick Artus et Marie-Paule Virard (1), rappellent certains disfonctionnements de la monnaie unique qui ont conduit à la situation actuelle : les monnaies des 19 interdisent toute dévaluation qui auraient pu relancer les exportations, ce qui a conduit les pays en difficultés à diminuer brutalement les coûts de production en « sabrant dans les prix et les salaires », d'où baisse du niveau de vie ; certains Etats Membres (particulièrement l'Allemagne), ont accumulé des excédents budgétaires tels que la répartition de l'épargne communautaire est complètement faussée.

Solution : « mieux coordonner nos politiques économiques, restaurer la mobilité du capital, l'excès d'épargne de l'Allemagne ruinant l'objectif théorique d'une Union monétaire ; besoin d'investir, pour lutter contre la paupérisation de la classe moyenne... ». En fait, nécessité d'un certain fédéralisme, ce dont nos amis d'Outre Rhin ne veulent à aucun prix, craignant une mutualisation des risques, ce qui pourrait les conduire  à prendre en charge une partie de la dette communautaire.

De son côté la Commission a publié un « papier de  réflexion » (2), sur de possibles réformes de la zone Euro : mise en place de l'Union bancaire ; de nouveaux instruments financiers mais pas des Eurobonds dont l'Allemagne ne veut à aucun prix ; futur budget européen appelé pudiquement « stabilisateur économique » ; développer le rôle du Parlement européen…

 Toutes les solutions sont connues, mais elles passent toutes par une meilleure coordination des politiques européennes. M. Macron a réclamé « un budget, un parlement et un super Ministre de la zone Euro », arrivera-t-il à convaincre ses partenaires en particulier M. Schauble ? Rien n'est moins sûr, car il y a les élections en Allemagne en septembre en outre l'inquiétude des pays non membres de l'Euro, qui craignent une Europe à deux vitesses…

 

(1) Euro par ici la sortie, Fayard.

(2) Le Monde du 1er juin 2017.