socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Le temps passe vite et l'oubli…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

On a toujours plaisir à reparler des bons moments, mais il ne faut pas oublier les souvenirs difficiles car ils sont porteurs d'enseignement...

 

Toutefois on peut noter actuellement que les médias, la radio    et la télévision oublient trop souvent de rappeler certaines dates porteuses d'histoires et de drames. Trois exemples :

-  10 Mai 1940 -  les Panzers allemands envahissent la France, ce qui conduira à la fin de la troisième République et à l'occupation du sol français pendant quatre ans, sans oublier que cela correspondra au début du déclin de notre pays. Personne n'en a parlé ;

-  13 mai 1958  - Alger est en insurrection, le Gouvernement Pflimlin n'arrive pas à rétablir la situation, l'armée prend le pouvoir en Algérie et sans le Général de Gaulle, la France risquait la guerre civile. Personne n'en a parlé ;

-  13 mai 1968 -  les étudiants sont dans la rue, le gouvernement Pompidou est sauvé de justesse, sinon encore une fois, la France risquait de sombrer. Quels sont les médias qui ont rappelé ces heures dramatiques ?

Le mois de Mai est souvent porteur de fortes périodes de tensions pour la France, d'autres dates pourraient être évoquées.

Oublier le plus vite possible ? Ce n'est certainement pas la bonne solution.