socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

La France coupée en deux ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Les élections présidentielles ne font que confirmer un diagnostic connu depuis longtemps, mais qui s'amplifie...

 

...En fait, on est en présence de deux France, celle des villes métropoles, ce qu'un auteur (1) appelle les nouvelles citadelles, où vivent les classes dominantes, ouvertes au libre-échange, à la mondialisation, à l'Europe, regroupant les élites intellectuelles, les élites financières, très mobiles, un monde où il fait bon vivre entre soi.

L'autre France, celle vivant au-delà du périphérique, la France rurale, des villes moyennes, des retraités, de tous ceux qui ne peuvent accéder aux grandes villes dont les prix de l'immobilier sont trop élevés, hors de leurs moyens financiers, cette partie du territoire qui a perdu ses industries et dont les habitants vivent de faibles retraites ou d'aides sociales. 

On retrouve les mêmes caractéristiques que pour les élections américaines ou anglaises: les élites contre les exclus, mais la situation est beaucoup plus grave en France compte tenu de son chômage de masse et de sa désindustrialisation.

Dès lors, à quoi servent ces politiques, ces parlementaires qui n'ont rien vu venir et sont incapables maintenant de présenter des solutions ?

Les élections présidentielles permettront-elles de sortir de ce drame ? Les classes dominantes regardent cette situation avec inquiétude, alors qu'il faut présenter un plan et le mettre en œuvre pour reconstruire une France unie, entreprenante et européenne, capable d'avenir, au lieu de s'enfermer dans un passé révolu.

( 1.) Fractures françaises, Le crépuscule de la France d'en haut, Christophe Guilluy, Flammarion.