socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Une défense européenne ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Faudra-t-il attendre que le bruit des bottes passe les frontières pour que l'Europe se réveille ou que l'Amérique renonce de nous protéger ? ...

 

... Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale on peut distinguer trois périodes :

- Avec la reconstruction de l'Europe et malgré la crainte de l'Union Soviétique, on s'occupe en premier des problèmes économiques ( CECA), mais on évoque aussi la nécessité de mettre en place une défense européenne, en particulier après l'invasion de la Corée du Sud en 1950. Cette décision était vivement encouragée par les Américains, alors que l'on réfléchit à la création d'une Europe fédérale. Ces discussions ont conduit à la création de la « Communauté Européenne de Défense » (CED), dont le traité a été signé en mai 1952, prévoyant l'incorporation d'unités allemandes dans cette armée Européenne. Ratifié par plusieurs pays européens, dont la RFA, il est rejeté par l'assemblée Nationale le 30 Août 1954, le souvenir de l'occupation Allemande est encore trop présent dans l'esprit des français.

- La mort de Staline en 1953 calme un peu les appréhensions européennes, mais le réarmement allemand continue dans le cadre de l'Union de l'Europe Occidentale (UEO). Pendant plusieurs années la tension avec l'URSS en Europe diminue : coexistence pacifique de Kroutchev, période d'apaisement avec Gorbatchev et Eltsine. On se demandait même si l'OTAN devait être maintenue. La défense européenne est toujours évoquée mais sans qu'une décision soit prise.

- Après quelques années, le nouveau dirigeant soviétique, Vladimir Poutine, modifie la donne : reprise de la Crimée par l'URSS, guerre en Ukraine, inquiétude des pays voisins de l'URSS (Lettonie, Estonie, Pologne), le tout accompagné de déclarations militaristes, conduisent les pays Européens à se poser de nouveau la question d'une défense commune, l'Allemagne ayant recouvré sa souveraineté. D'autant que, depuis 1945, la présence du « Parapluie atomique » américain, rassurait  et endormait les européens...Mais le nouveau Président, Donald Trump, peu intéressé par l'Europe, demande que chaque pays prenne une plus grande part des dépenses militaires. Désormais, quid du bouclier américain ?

L'Europe est-elle prête à prendre enfin une part de sa défense avant que de nouvelles bottes martèlent encore une fois notre sol ?