socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Un espoir pour les classes moyennes (II) ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Certains auteurs comme  Dominique Goux et Eric Maurin (2), affirment que les classes moyennes ne sont pas en train de disparaître...

 

... D'après eux elles n'ont jamais été aussi fortes et n'ont jamais occupé une place aussi centrale dans la société française ». Ils avancent la définition suivante «il n'y a pas de consensus sur les frontières exactes de l'ensemble, mais la composition du noyau central semble difficile à contester avec, d'un coté le petit patronat traditionnel et de l'autre, un vaste salariat intermédiaire désigné par l'INSEE comme professions intermédiaires : artisans, commerçants, techniciens, professeurs des écoles, cadres B  de la fonction publique, représentants de commerce ». Pour certains de ces agents, moindre crainte du chômage mais cependant le sentiment d'un déclassement latent, en particulier lorsqu'une activité traditionnelle ou industrielle disparaît (voir le Monde du 17 décembre et la fermeture de la Centrale de Fessenheim, due aux risques de viellissement).

Il faut conserver ce « socle », non pas pour des raisons sentimentales, mais parce qu'elles représentent la colonne vertébrale indispensable de notre identité, à moins de virer vers des politiques extrêmes qui n'apporteront que l'éclatement de notre pays. L'assistance permanente n'est pas une solution, il faut redonner le goût de la responsabilité et de la création à ces populations désorientées, le label d'appartenance à la classe moyenne leur donnant l'espoir d'accéder un jour aux couches dominantes, qui les ont oubliées à ce jour.

A noter que l'on retrouve les mêmes problèmes dans les autres pays européens ou aux Etats Unis, avec un écart toujours plus grand entre la richesse des uns et la pauvreté des autres, ce qui a conduit à un rejet des élites. Les trente glorieuses ont donné, en France, l'exemple d'un monde actif et solidaire. On ne peut que s'étonner du silence des  gouvernements,de la Commission ou du Parlement européen sur ces questions ? Faudra-t-il attendre que la mondialisation ait trouvé un équilibre, à moins que l'on se trouve un jour en présence d'une explosion sociale ?       

 

(2) Les nouvelles classes moyennes, Dominique Gout et Eric Maurin ,éditions le seuil.