socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Calendrier des évènements

Mardi 29 Janvier 2019

Heure Éléments
Toute la journée
 
à 19h00
Date
Mardi 29 Janvier 2019 - 19:00

2381 Le Monde, la Rue de Grenelle et la salle des profs


Un nouveau rendez-vous entre les lecteurs et la rédaction du Monde.

Le Monde vous convie chaque mois à rencontrer ses journalistes, autour d’une thématique d’actualité. Ce sera l’occasion d’échanger avec vous sur nos pratiques professionnelle

Le thème de cette nouvelle rencontre : Le Monde, la Rue de Grenelle et la salle des profs

A l'occasion du lancement de la formule numérique de La Lettre de l'éducation, Le Monde vous convie à une discussion avec nos journalistes sur la façon dont nous couvrons la vie des établissements et les politiques éducatives.

En présence de Luc Bronner, directeur de la rédaction, Gérard Courtois, éditorialiste, Mattea Battaglia et Violaine Morin, journalistes chargées de l'éducation au Monde.

Le débat sera animé par Franck Nouchi, médiateur.

Auditorium Le Monde
80 Boulevard Auguste-Blanqui
75013 Paris
Date
Mardi 29 Janvier 2019 - 19:45

2368 Fix Me


Le corps harangue-t-il ? Sur la symphonie techno jouée en live par Arnaud Rebotini, Alban Richard conçoit une chorégraphie qui puise sa puissance dans la ferveur. Corps éloquents, sermons et slogans, ce montage chorégraphique, musical et plastique, est exaltant.

Quatre danseurs déterminés, mus par des paroles qu’eux seuls entendent, délivrent leurs messages. À travers un lexique de mouvements inspiré des manifestations politiques, de discours de rues et des prêches de quatre prédicatrices américaines, ils épuisent leurs corps à retranscrire les prosodies.

Alban Richard – directeur du CCN de Caen en Normandie – revient à Chaillot apposer sa signature singulière, son écriture précise reposant sur un savant agencement des partitions chorégraphiques, musicales et lumineuses qui mutuellement se donnent à voir. Après des créations avec de nombreux ensembles musicaux et compositeurs, il s’associe aujourd’hui à Arnaud Rebotini, dandy de l’électro française – César 2018 pour la BO de 120 battements par minute.

Concert sur machines analogiques, images projetées, haut-parleurs, boules à facettes et stroboscopes contribuent à une interférence spectaculaire, un bain immersif.

Quelle puissance décèle l’éloquence des corps ?